Ma communauté

Accédez à plus de ressources avec myCADservices

  • Support personnalisé
  • Téléchargement CAO
  • Composants 3D
  • Applications premium
En savoir plus sur myCADservices

Limite de nombre de caractères
  • Topic:
    • SOLIDWORKS
    • SOLIDWORKS PDM

  • 13 réponses
  • 401 vues

Par v.sulerzycki Le 27 décembre 2017

Bonjour

Quelle est la limite de taille de la chaine de caratère dans l'organisation des fichiers sous EPDM?

EX : 

Y:\ EPDM\A. Général\C. Visserie & quincaillerie\V. Eléments de machine\002. Guidage en rotation\002. Paliers lisses\Palier lisse à colerette Ø28xØ22x16

Ici 151 caractères. Est ce que le PDM peut gérer de telles chaines? Sinon quel est le maximum?

 

Merci d'avance 

Meilleure réponse

Olivier42 | 4257 point(s)

Justement la méthode "Classique SW (dossier)" permet :

Permet aux utilisateurs de travailler en instantanné lors de la conception.

D'utiliser le panel de droite.

D'utiliser (ou non) des pièces en config (tout en ayant un système sous EPDM) !!

Et de toujours pouvoir y faire des "Recherches" si on en a besoin (si on veut travailler en mode "Recherche")

 

(mais bon, il vaut mieux ne pas continuer cette discution, qui s'éloigne du sujet, on aura peut-être l'occasion d'en débattre sur des sujets dédiés à cela)

"Que le coté obscur soit avec vous..."

Les autres réponses

stefbeno | 10456 point(s)

Basiquement sous Windows, la limite c'est, tous caractères compris, 255 signes.

Je ne sais pas si PDM fait mieux.

d.roger | 7197 point(s)

Bonjour,

Le nombre limite de carctères dans EPDM est le même que pour Windows soit 260 caractères. Bien que sous Windows, apparement, on peut maintenant contourner ce nombre, je ne pense pas que cela soit possible sous EPDM, voir https://www.developpez.com/actu/99242/Windows-10-Microsoft-met-silencieusement-fin-a-la-limitation-a-260-caracteres-pour-les-chemins-d-acces-dans-la-Build-14352-en-preversion/.

Donc, oui EPDM sait gérer 151 caractères.

Ce nombre de 260 caractères est généralement largement suffisant pour un classement des documents surtout si l'on considère que EPDM est avant tout une base de données permettant de retrouver facilement tous les documents qui y sont sauvegardés pour peu que les variables servant de critères de recherches soient définies judicieusement. Dans l'exemple donné pour le nom du dossier, j'aurais tendance à supprimer des étages et mettre des dictionnaires, prédéfinis et modifiables seulement par un administrateur, dans les cartes de données comme :

dico 1 : Guidage en rotation / Guidage en translation / ...

dico 2 : Paliers lisses / Roulements / ... => ce dictionnaire étant un sous-dictionnaire de Guidage en rotation

dico 3 : Cylindriques / à collerettes / ... => ce dictionnaire étant un sous-dictionnaire de Paliers lisses

plus 1 champs de saisie libre : Ø28xØ22x16

La désignation complète pouvant être dans un champs calculé à partir de certains étages des dictionnaires, ici : Paliers lisses à collerettes Ø28xØ22x16, valeur que l'on peut faire apparaitre dans les nomenclatures.

Cordialement,

Olivier42 | 4257 point(s)

Je ne suis pas daccord sur ce point,

Avoir EPDM pour gérer les fichiers projet est une chose.

Avoir une Bibliothèque 3D qui "corresponds" aux utilisateurs est très important.

(méthode classique de biblothèque de dossier : Marque-Fabricant, ou éléments générique dans des dossiers nommés en conséquence)

 

Avoir un BE forcé/contraint à cause de EPDM de devoir faire des recherches perpétuelle pour de la biblothèque est une "ERREUR" et surtout une perte de temps à l'année colossale, non négligeable, c'est innacceptable pour un BE...

Un système informatique, ou logiciel ne doit pas imposer aux utilisateurs "un fonctionnement qui ne corresponds pas à leur besoin" (dans ce là, la bibliothèque CAO).

Donc pour arrêter les idées préconçues :

avoir un EPDM ne doit pas forcer les utilisateurs à travailler avec la bibliothèque CAO en faisant des recherches perpétuelles...

La perte de temps que cela représente à l'année est colossale...

Et pour rappel, la philosophie Solidworks d'une bibliothèque s'utilise avec le panel de droite "Bibliothèque de Conception"

Olivier42 | 4257 point(s)

Pour le problème des dossiers,

quand on ne peut pas créer autant de niveau qu'on souhaite, il faut par exemple fusionner le niveau 1 et 2, et utiliser des abrégés.

Avantage de EPDM, on peut (si tout est archiver) renommer des dossiers pour les abrégés.

Y:\ EPDM\A. Général\C. Visserie & quincaillerie\V. Eléments de machine\002. Guidage en rotation\002. Paliers lisses\Palier lisse à colerette Ø28xØ22x16

Y:\ EPDM\A. Général\C. Visserie Quincail.\V. Eléments Machine\002. Guid. Rotation\002. Paliers lisses\Palier lisse à colerette Ø28xØ22x16

d.roger | 7197 point(s)

Bonjour,

Donc la réponse à la question est : oui EPDM sait gérer 151 caractères.

Si je comprends bien, le reste n'est qu'une différence de point de vue entre ceux qui préfèrent utiliser EPDM comme une base de données et ceux qui préfèrent utiliser EPDM comme un explorateur Windows.

Quant à la remarque " Avoir un BE forcé/contraint à cause de EPDM de devoir faire des recherches perpétuelle pour de la biblothèque est une "ERREUR" et surtout une perte de temps à l'année colossale, non négligeable, c'est innacceptable pour un BE... ", cela peut se discuter, sans se fâcher, et ce qui est innacceptable pour un BE peut l'être pour un autre suivant le nombre de fichiers à gérer et l'organisation interne à chaque entreprise...

Cordialement,

Olivier42 | 4257 point(s)

Désolé d'avoir été "sec" dans la réponse,

Pour EPDM, il faut juste faire la différence entre comment gérer les fichiers projets, et une bibilothèque CAO.

On n'est pas obligé d'utiliser la même méthode pour les deux, bien au contraire.

Mais pour avoir vu et pratiqué les deux méthodes, la perte de temps est bien trop importante pour un BE...

Quand je vois qu'avec "EPDM on est obligé d'avoir une bibliothèque qui fonctionnera que par des recherches" : cela est faux.

Ce sont les revendeurs qui proposent (imposent) ce fonctionnement, car ça leur facilite la "mise en place".

Mais ils n'ont pas pris en compte l'aspect utilisateur, et la perte de temps à l'année que cela entraine.

d.roger | 7197 point(s)

@ olivier42, quand tu écris " On n'est pas obligé d'utiliser la même méthode pour les deux, bien au contraire ", je suis tout à fait d'accord avec toi et je n'ai pas écrit que l'on est obligé d'avoir une bibliothèque qui fonctionne que par des recherches, tout dépend aussi de ce que l'on met derrière le mot bibliothèque. Et oui, le fait de passer par des recherches peut prendre un peu plus de temps pour le BE mais, suivant le fonctionnement global de l'entreprise, est-ce vraiment une perte de temps pour celle-ci car après le BE vient le bureau des Méthodes, le service Achat, la Production, etc... et puis de temps en temps EPDM communique avec un ERP... Pour moi, cela doit passer par une réflexion globale et non par le seul aspect utilisateur BE.

J'ai aussi vu et pratiqué les deux méthodes et pour avoir eu à dédoublonner et nettoyer des milliers de fichiers stockés en classement type explorateur Windows ben je préfère me servir d'une base de données même avec les quelques contraintes que cela entraîne...

Cordialement,

Olivier42 | 4257 point(s)

Justement, pour avoir pratiquer les deux méthodes, je préfère largement celle compatible avec le panel solidworks.

Cela ne gène en rien les autres services, leurs recherches/travail restent tout à fait compatible.

Par contre, le temps de recherche à l'année pour un BE a un coût monumentale !!

la méthode "classique SW" permet de travailler en instantannée (compatible avec les bibliothèques à config !!)

la méthode "recherche" fait perdre plusieurs minutes par jours, heure par semaines, etc... (car en plus des fois il faut chercher avec des mots clefs différents, espace, virgule, point, etc...) car oui même la méthode "recherche" peut être totalement polué.

Après une bibilothèque propre, cela se gère, et ceux qui "la polue" n'y ont pas accès, ou bien avec une validation externe.

Donc une bibliothèque "classique SW" propre peut le rester sans problème.

Cela fait des années que je travaillais comme celà, le gain est fabuleux (contraintes autos et compagnies...)

Je suis repassé dans un BE avec la méthode "recherche", j'ai vu tout de suite la lenteur ajouter à mes projets. J'ai vraiment l'impression de travailler avec une méthode de l'age pierre, archaique, qui date d'il y a 15/20 ans...

Sans parler que la méthode "recherche" inclus des tâches répétives à l'utilisation dans le 3D. Alors qu'avec la méthode "classique SW" elles disparaissent.

d.roger | 7197 point(s)

Oui donc on n'est bien sur une différence de point de vue entre un classement type base de données et un classement type explorateur Windows, les deux solutions ont leurs avantages et inconvénients, celles-ci dépendent sûrement beaucoup du fonctionnement et des procédures internes à chaque entreprise.

Ce qui est sûr c'est que cela doit être bien pensé dès le début de façon à assurer un fonctionnement optimal minimisant le risque d'erreur comme par exemple :

- pour la méthode type recherche, bien définir les dictionnaires (mots clés) permettant de renseigner la désignation complète du fichier (pas de risque de faute d'orthographe ou de caractères type espace ou virgule puisque ce sont des dictionnaires).

- pour la méthode type explorateur, bien s'assurer que chaque personne qui crée un élément de la bibliothèque respecte bien les habitudes pour nommer le nouveau fichier et surtout le stocke bien dans le dossier dans lequel il doit être sinon !!!!!!!

- dans les deux cas, bien définir ce qu'est un élément de bibliothèque et ce qui ne l'est pas.

Dans l'exemple donné (Palier lisse à colerette Ø28xØ22x16) et dans l'entreprise ou je travail ce n'est pas un élément de bibliothèque car c'est un élément du commerce ayant un code en interne en lien avec un article contenu dans notre ERP et perdu au milieu de environ 5 à 6000 éléments, donc fichiers, du même type. Je n'imagine même pas le nombre de dossiers qu'il faudrait pour tous les classer. La recherche type explorateur prendrait un temps fou et déboucherait inéxorablement sur la création d'un doublon donc sur une perte de temps considérable pour les autres services (méthodes, achats, magasins, etc ...), sans parler de la perte financière pour l'entreprise que peut représenter un article en doublon (gestion de stock, etc ...).

Il n'y a donc comme bonne méthode que celle qui s'inscrit au mieux dans le fonctionnement global de l'entreprise, que ce fonctionnement soit archaique ou non.

Rejoignez la communauté dès maintenant

ou

Créez votre compte :